Créée en mai 2012 par Stéphane Ghislain Roussel, PROJETEN (anciennement Compagnie Ghislain Roussel) s’est fixé comme projet artistique la création de formes croisant de manière innovante et radicale les différentes disciplines artistiques sur la scène, dans des lieux muséaux ou des maisons d’opéra, en s’attachant particulièrement aux rapports entre la musique, l’image et le texte dans leurs interactions avec le corps. Depuis sa création plusieurs spectacles ont été créés :

Monocle, portrait de S. von Harden, monologue inspiré d´un tableau célèbre d´Otto Dix (Première au TNL-Théâtre National du Luxembourg, 2010).

AVc, le petit théâtre sonore et privé de Rebecca von Stahl, performance pour une violoncelliste et un conférencier inspirée de Fluxus et de la scène expérimentale et pluridisciplinaire des années 1970 (Création au MUDAM-Musée d´Art Moderne Grand-Duc Jean, Luxembourg, 2012).

Golden Shower, pièce de théâtre mêlant le texte, la vidéo et l´opéra, et posant un regard critique sur l´histoire de la télévision (Première au TNL-Théâtre National du Luxembourg, 2013).

La parure, composiiton scénique inspiré de Guy de Maupassant (Première au Théâtre du Centaure, Luxembourg, 2013).

Savannah Bay, pièce de théâtre de Marguerite Duras (Première au TNL, le 3 février 2016)

La Voce è mobile, grand huit dans l’opéra (Première au Kinneksbond de Mamer, le xxx)

À l’image de la formation et du parcours professionnel de Stéphane Ghislain Roussel (violoniste et musicologue de formation et chercheur, commissaire d’expositions et dramaturge) ces créations proposent – loin des conventions du théâtre classique – un questionnement sur le pouvoir de la représentation et son rapport à l’œuvre d´art totale. L’opéra constituant également un lieu d’expérimentation central.

Parallèlement à ce cheminement artistique, une priorité fixée par notre bureau de création est la diffusion de ses spectacles et propositions artistiques, permettant ainsi à travers l´exportation et les reprises, le déploiement de la création autant que le rayonnement de la culture luxembourgeoise sur la scène internationale.

 


 

Stéphane G. Roussel

Né en 1974, de nationalité belgo-luxembourgeoise Stéphane Ghislain Roussel a suivi des études de violon et de musicologie au Conservatoire de Luxembourg, aux Conservatoires Royaux de Musique de Liège et de Bruxelles, à la Guildhall School of Music and Drama de Londres et au CNR de Paris. Après l’obtention des Premiers Prix de violon, de musique de chambre, de solfège et d’histoire de la musique, il oriente ses recherches sur les relations entre la musique et les arts visuels au XXème siècle et travaille pendant de nombreuses années comme chercheur, commissaire d’exposition et programmateurs au Musée de la musique-Cité de la musique à Paris (attaché de conservation de 2001 à 2003), au Centre Georges Pompidou (Chargée de recherches sur l’exposition Sons et lumières, 2004) et au Musée du Louvre où il est notamment co-programmateur du colloque « Wagner et l’image, de la scène à la vidéo» (2006). Auteur de nombreuses conférences et publications ayant trait à l’interdisciplinarité artistique, à l’opéra et au concept d’œuvre d’art totale : L’Opéra au XX ème siècle, 2007 ; « Drawing with Light », in William Kentridge Flute, 2007 ; Encyclopédie Wagner, 2010 … il travaille ensuite comme dramaturge, notamment au Théâtre du Capitole de Toulouse. Il entame alors une activité de metteur en scène et de directeur artistique et fonde son propre bureau de créations à Luxembourg Compagnie Ghislain Roussel – PROJETEN, tout en poursuivant ses activités de chercheur et de curateur. Parmi ses créations scéniques, on peut citer sa pièce Monocle, portrait de S. von Harden, monologue d’après un tableau d’Otto Dix (Première en 2010 au TNL – Théâtre National du Luxembourg, reprises entre autres à la Volksbühne de Berlin, au Festival de Prague, au Centre Pompidou Metz, au Musée d´Orsay à Paris, au Ruhrfestspiele, en Russie, à Naples et au BOZAR de Bruxelles …) ;  Golden Shower, spectacle sur la grandeur et la décadence d´une diva à la télévision (TNL 2013) ; Le cri du lustre, pour quatuor à cordes (2015, Co-production de l´Opéra National de Bordeaux, reprise dans plus de 25 institutions, notamment au Théâtre de Quatre Saisons en janvier 2016 et à la Cité de la musique-Philharmonie de Paris en avril 2017). Depuis 7 années, il développe de nombreuses formes pour les musées, notamment un catalogue de performances avec la violoncelliste Julie Läderach, en hommage à Charlotte Moorman (AVc, le petit théâtre sonore et privé de Rebecca von Stahl ; (Fluxus) Variations in Time and Space, reprises aux Abattoirs de Toulouse, au MUDAM de Luxembourg, aux Musées d’art Moderne de Strasbourg et de Saint Etienne, au CPR-Center for Performance Research de New York, au Museo Hermann Nitsch de Naples, au Centre Pompidou Metz et récemment à la Biennale d’art contemporain de Lyon 2017). En 2016 il a mis en scène Savannah Bay de Marguerite Duras au TNL, puis la création mondiale de l´opéra de Brice Pauset Wonderful Deluxe au Grand Théâtre de Luxembourg. En juin 2019, il a présenté aux Rotondes de Luxembourg, avec l’ensemble United Instruments of Lucilin, la Première de Drawing on Steve Reich, rituel de la couleur réalisé par un groupe d’enfants et une danseuse. En novembre 2019 sera créé à la MECA de Bordeaux, le projet pluridisciplinaire Snowball, mêlant art visuel, science, musique et performance.Il est artiste de l’Académie du Festival d’art lyrique d’Aix en Provence 2018. Stéphane Ghislain Roussel est chargé depuis 2010, de deux séminaires consacrés à l’interdisciplinarité à l´Université d´Essen-Duisburg et intervient en 2019-2020 à l’ESAL-Ecole Supérieure d’Art de Lorraine. Il a été co-commissaire de l’exposition Le Grand Macabre (Musée de la musique, 2003) et commissaire de Ne me touche pas (Galerie de la Ville de Luxembourg, 2004) et Arnold Schönberg, Visions et regards (Musée des Abattoirs, Toulouse, 2010). En juin 2019 il a inauguré au Centre Pompidou Metz l’exposition Opéra Monde, la quête d’un art total (en résonance avec les 350 ans de l’Opéra National de Paris) dont il a assuré le commissariat, la direction du catalogue et du programme culturel.

...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!